Étude de cas
Tout comprendre sur la PDA
En partenariat avec :

Circuit du médicament, l’automatisation devient incontournable

Christelle Moafo-Bankeng
Responsable de la PDA au CH Eure-et-Seine
Face aux défis de la crise sanitaire, l’automatisation du circuit du médicament permet une sécurité accrue de ce dernier, mais libère aussi un temps précieux pour les soignants. Le CH Eure-et-Seine témoigne de son expérience réussie.

Le centre hospitalier Eure-et-Seine regroupe deux sites sur deux départements qui comptent à eux deux plus de 1 000 lits et places.
C’est l’établissement support du GHT Eure-Seine-Pays d’Ouche qui réunit 11 établissements au total sur le territoire. La pharmacie à usage intérieur (PUI) qui gère les deux hôpitaux se trouve sur le site d’Évreux et assure de nombreuses activités, gestion des médicaments, approvisionnement, dispensation, gestion des dispositifs médicaux…

La pharmacie dispose aussi d’une unité de préparation centralisée pour les chimiothérapies, d’un préparatoire ainsi que d’un service de rétrocession pour l’accueil des patients nécessitant des traitements spécifiques délivrés uniquement à l’hôpital. « À côté de cela, nous faisons de la pharmacie clinique et de la conciliation médicamenteuse,
précise Christelle Moafo-Bankeng, responsable de la PDA au CH Eure-et Seine et nous avons récemment mis en place une unité de préparation
des doses administrées (PDA), dans laquelle nous préparons actuellement
les piluliers pour deux Ehpad qui font partie de notre hôpital ».

Sécuriser au maximum le circuit du médicament.

Après la mise en place du GHT en 2017, à la suite des différentes réflexions menées par les établissements membres, que le GHT Eure-et Seine pays d’Ouche a opté pour l’automatisation de la préparation des piluliers afin de sécuriser au maximum le circuit du médicament. Le choix s’est porté pour un automate JVM, l’ATDPS NS 300 qui peut prendre en charge 300 spécialités en cassettes. « Nous l’avons choisi parce qu’il nous permettait de prendre en charge un grand nombre de spécialités avec un bon rapport qualité prix, souligne Christelle Moafo-Bankeng, avec, à côté, un système STS load station qui nous donne la possibilité de gérer des spécialités supplémentaires ».
Une solution qui permet de couvrir complètement de livret thérapeutique
de la pharmacie et de gérer toutes les demandes de nos EHPAD. Le CH a
également choisi un contrôleur optique Vizen DE de JVM, une machine compacte qui vérifie que les sachets sont bien conformes aux prescriptions,
détecte toutes les erreurs possibles que ce soit sur le contenu ou l’intégrité du sachet.
Ce qui permet un gain de temps considérable que les personnels peuvent
consacrer aux autres tâches au sein de l’unité. Comme les comprimés doivent être placés en vrac dans l’automate, le centre hospitalier a ajouté dans la solution d’automatisation, une déblistéreuse DB 500, toujours chez JVM, qui permet de déconditionner les médicaments en amont.


Des solutions complètes avec automates et logiciels.

« Le NS 300 est un automate très facile d’utilisation, ajoute Christelle Moafo- Bankeng. La prise en main est simple et rapide. La formation à l’utilisation est
très sommaire et accessible. Il est assez autonome, dès qu’il est rempli, il fonctionne tout seul. Les opérateurs à côté peuvent exécuter d’autres tâches. Pour nous, le temps est vraiment optimisé ». D’autant plus que JVM propose avec ses solutions d’automatisation des logiciels, comme celui de gestion qui permet à la PUI d’optimiser ses stocks, de gérer de façon très simple et rapide les besoins de l’automate et de suivre toute son activité. « En quelques clics nous avons notre suivi d’activité, conclut Christelle Moafo-Bankeng. Nous avons facilement un regard sur le
volume et la vitesse de production journalière. Ils ont également un logiciel
spécifique qui nous permet de garantir la traçabilité de tous nos lots. C’est très sécurisé. Ce sont vraiment des points forts pour moi ».
Les résultats sont très satisfaisants. Le CH Eure-et-Seine espère monter en charge assez rapidement sur d’autres structures du GHT. L’objectif du GHT est de généraliser l’automatisation de la préparation des piluliers sur tout le
groupement et ainsi optimiser du temps précieux pour les infirmiers et préparateurs des EHPAD inclus dans les 11 établissements du GHT Eure-Seine Pays d’Ouche. ■

Article paru dans TECHNOLOGIES ET INNOVATIONS HOSPITALIÈRES • Janvier 2021, numéro 39.

Lisez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués par *

Toutes nos solutions

Quand la plupart des concurrents vous vendent juste des machines, chez JVM nous vous offrons des solutions.

Découvrez les toutes